• Pedodontie
  • Soins pour vos enfants

    Il est recommandé de prendre le premier rendez-vous vers l’âge de 2 ans ½.

    Lors de cette première visite, le pédodontiste s’assurera d’établir un lien de confiance avec votre enfant.L’accompagnant (parent / grand-parent / nounou….) restera au côté de l’enfant lors du premier contact.Mais, pour favoriser la complicité dentiste/enfant, tout en étant rassurant, il faut éviter d’être trop présent en intervenant, il ne faut pas communiquer son stress à l’enfant ni le surprotéger.Pour les tout-petits, il vous sera parfois demandé de le garder dans vos bras, vous-même confortablement installé dans le fauteuil dentaire.

  • Que fera le dentiste ?

    Les tissus mous seront examinés (freins, langue, gencive…), les éventuelles caries détectées ainsi que des défauts de structure de l’émail.

    L’engrènement des dents (= occlusion) sera également examiné. Les dysharmonies dues aux habitudes néfastes (pouce, tétine) seront décelées.
    En fonction du cas, des conseils en hygiène dentaire et alimentaire seront donnés. Des avis sur la nécessité d’envisager un traitement orthodontique seront également fournis.
    En cas de mauvaise hygiène avec accumulation de plaque voire de tartre, un nettoyage prophylactique sera conseillé.
    Des séances de soins seront planifiés en cas de lésion/s carieuse/s ou traumatique/s (chutes..) ou de lésion/s non carieuse/s affectant l’émail.

    Le pédodontiste cernera aussi, lors du premier contact, le caractère de votre enfant et évaluera ses capacités d’adaptation face à l’acceptation d’éventuels soins.

    Il ne faut pas brusquer un enfant apeuré mais être ferme face à un caprice.

    Une fois la relation de confiance établie (transfert enfant/dentiste), l’enfant n’aura plus besoin de votre présence :

    Confiant, il acceptera les soins qui ne seront pas vécus comme traumatisants. Ils en garderont même pour certains un bon souvenir et la satisfaction d’une bouche en bonne santé avec des dents « réparées ».

    Cette « aventure » lui appartient et le grandira ; il a réussi à vaincre sa peur, à se contrôler, à rester tranquille…

    Voilà pourquoi il vous sera presque toujours demandé de rester dans la salle d’attente lors des soins.

    Par contre, lors des séances d’examen de bouche (semestriel), votre présence est souhaitable afin de vous informer de son bilan dentaire.

    Néanmoins, certains petits patients préfèreront d’eux-mêmes choisir de rester seuls avec leur dentiste.

    Cette situation le prédisposera à un avenir dentaire sans souci, et en toute confiance il sera orienté vers un dentiste généraliste, vers l’âge de 16 ans, qui prendra le relais.

    Avant la première visite :

    Il faut dédramatiser au maximum tout en expliquant l’importance du rendez-vous car c’est dans le tout jeune âge qu’il faut prendre les bonnes habitudes dentaires et alimentaires.

  • Petits conseils
    • soyez fermes mais rassurants ;
    • montrez que vous-mêmes avez confiance en l’équipe médicale ;
    • un enfant n’enregistre souvent pas la négation ainsi la classique phrase « ne t’inquiète pas, ça ne fera pas mal » devient « attention, danger, ça peut faire mal » ;
    • ne pas parler de « piqure » mais évoquez l’idée d’endormir la dent avant de la soigner ; parlez d’un fil, de gouttes magiques.. ;
    • Dites lui que ça va faire du bruit (moteur de l’installation, aspiration…) ;
    • Habituez-le à ouvrir la bouche pendant un certain temps, montrez lui ses dents dans un miroir, touchez sa langue, ses gencives…. ;
    • Des livres adaptés peuvent aussi vous venir en aide.

     

    Dans tous les cas, soyez positifs!

    Ne dites pas : "Ne t'inquiète pas" "ça ne va pas faire mal"

    Mais dites : "on va bien prendre soin de tes dents" "tu vas avoir un joli sourire".....

    Dédramatisez au maximum même si vous avez été victime d'une mauvaise expérience.

    Evitez la promesse d'un cadeau "Si tu es sage et courageux", laissant sous-entendre que cela va être pénible au point de mériter un cadeau.

    Si cadeau il y a, c'est le fait d'avoir des dents saines, "guéries" et d'avoir "grandi" par un bon comportement.

    En règle générale, ne surprotégez pas votre enfant et encouragez-le à obtenir la capacité de supporter l'inconfort d'une éventuelle douleur.

    Les techniques dentaires actuelles tentent à réduire au maximum l'inconfort mais cela nécessite la collaboration du patient.

    Le stress et surtout le refus, feront que toute sensation pourra être perçue comme désagréable ou douloureuse donc pénible voir insupportable.

    La DOULEUR est une expérience qui fait partie de la VIE.

    A ne pas confondre avec 

    La SOUFFRANCE qui est constituée de la douleur à laquelle s'ajoutent REFUS et ANGOISSE.

    Lorsque les soins sont néanmoins impossibles à réaliser après plusieurs tentatives ; Très jeune enfant, polycaries, handicap, phobie....
    Une prise en charge en milieu hospitalier sera proposée : narcose ou sédation consciente.

    Même si c'est un échec, ne le présentez pas comme tel à votre enfant mais comme une autre solution face à la difficulté rencontrée.

    Votre enfant va grandir et pourra sans doute supporter à l'avenir les séances de soins conventionnels.

    Dans tous les cas, une visite semestrielle est conseillée afin d'agir au plus vite et ainsi éviter les séances longues et compliquées.

     

  • Location

    Cabinet dentaire de Wavre

    Chaussée de Huy 2,
    1300 Wavre

    A côté du restaurant la péniche et près du magasin

    Cabinet dentaire de Louvain la Neuve

    Rue des Carilloneurs 5,
    1348 Louvain-La-Neuve

    Parking 2 places (Nouveau quartier des Bruyères)